Six astuces incontournables pour travailler avec la Chine
Régine

 

L’article original de China Law Blog énumère les six astuces suivantes pour travailler avec la Chine :

  • Soyez vigilant – Les Chinois risquent de vous demander n’importe quoi simplement parce que vous semblez être suffisamment stupide pour accepter.

    Beaucoup le sont. Je me souviens, il y a quelques années, lorsque l’un de nos clients cherchait à racheter son fournisseur chinois. Le fournisseur chinois a commencé par demander un montant tout à fait absurde, puis, après insistance, a confié à l’un de nos avocats spécialiste de la Chine que sa seule raison d’avancer ce montant découlait d’un ouï-dire selon lequel les sociétés américaines semblaient « si enthousiastes à l’idée de se développer en Chine, qu’elles acceptaient n’importe quelles conditions ».

  • Toujours éviter une joint-venture avec des entités gouvernementales, à moins de ne pas en avoir le choix.

    Dans ce cas, comprenez bien que le partenariat consiste à ce que les Chinois obtiennent votre technologie, votre savoir-faire et vos capitaux, tout en conservant un contrôle chinois.

  • Si vous optez pour vendre votre âme et succomber à la corruption chinoise, obtenez-en un bon prix et tourner vous vers des œuvres caritatives pour vos vieux jours. 

    Et vous n’avez que deux données à connaître à ce sujet. Premièrement, GSK (une affaire très médiatisée de corruption en Chine). Deuxièmement, ce n’est pas par hasard que mon cabinet d’avocats en Chine montre plus de croissance en matière de lutte contre la corruption que dans tout autre domaine du droit.chine

  • Les fonctionnaires de l’État peuvent vous mentir, mais vous ne devez jamais leur mentir.

    Écartez certaines informations, mais ne fournissez jamais de fausses informations.

  • Toute entreprise étrangère dotée d’activités en Chine devrait présumer que ses produits et modèles sont copiés.

    Lorsque vous êtes obligé de partager votre technologie en Chine, isolez chaque morceau du puzzle, afin que votre partenaire ne dispose pas d’une vue d’ensemble.

  • Si votre patron souhaite venir en Chine pour conclure rapidement un accord, faites disparaître son passeport.

    Il existe en réalité deux écoles de pensée en la matière. La première école entend que vous ne voulez pas que votre patron vienne en Chine parce qu’il va commettre de graves erreurs, mais la seconde école dit que vous ne voulez pas que votre patron vienne en Chine parce qu’il va commettre de graves erreurs, puis se rendre compte qu’il vaut mieux laisser la Chine aux mains des spécialistes Chine de son entreprise.

 

Article original en anglais: Six Great Tips For Doing Business In China
Publié le 1er février 2014 par Dan Harris, China Law Blog
Traduction en français : Régine Allézy


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
21 − 1 =