Où s’implanter en Chine : la pollution comme critère
Régine

Sur China Law Blog, Dan Harris nous explique en quoi la pollution devient le nouveau critère en matière d’implantation en Chine :

Lorsque nos avocats spécialisés sur la Chine sont invités à aider des entreprises étrangères à déterminer leur lieu d’installation en Chine, nous commençons par leur demander de remplir un long questionnaire nous permettant de mieux mesurer ce qui est ou non important à leurs yeux dans leur choix de localisation en Chine.Pollution en Chine

Nous demandons à nos clients de classer divers éléments par niveau d’importance, y compris de nombreux critères liés à la qualité de vie, tels que la santé et l’éducation locale. Nous allons devoir en ajouter un nouveau : l’impact de la pollution.

Greenpeace Chine vient de publier une synthèse de son enquête 2013 (en chinois uniquement) sur la qualité de l’air en Chine et pour citer le site China Hush, « les résultats sont clairs : l’air ne l’est pas. »

L’enquête a examiné 74 villes chinoises et, sur la totalité des 74, pas une seule ne respecte les préconisations de l’Organisation Mondiale de la Santé relatives à la concentration de particules fines.

En parcourant la liste de Greenpeace, j’ai noté les éléments suivants en ce qui concerne les villes chinoises les plus populaires dans lesquelles les entreprises étrangères gèrent des activités commerciales :

  • Les six villes les plus polluées (Xingtai, Shijiazhuang, Baoding, Handan, Henghui, Tangshan) se situent toutes dans la province du Hebei. La ville classée en 7ème position est Jinan. Xi’an est la 9ème, Tianjian la 11ème, Pékin la 13ème, Wuhan la 14ème, Chengdu la 15ème, Hefei la 17ème, Changsha la 20ème et Nanjing la 24ème.
  • Les villes suivantes s’en sortent plutôt bien : Qingdao se classe 47 sur les 74 villes, juste avant Shanghai classée 48, ainsi que Guangzhou et Dalian classées respectivement 55 et 57.
  • Les 10 villes les moins polluées incluent Xiamen, Fuzhou, Kunming et Shenzhen.

J’irais même jusqu’à dire qu’aucune personne travaillant régulièrement avec la Chine ne connait pas au moins une personne ayant quitté la Chine en raison de la pollution, habituellement pour le bien-être de ses enfants. Parce que deux de nos cabinets d’avocats chinois se situent à Qingdao (les autres se trouvent à Pékin), nous avons également connaissance d’un certain nombre de personnes/d’entreprises quittant Pékin, Xi’an ou Chengdu pour une ville relativement moins polluée comme Qingdao.

Je considère ce classement de la pollution comme un facteur important et j’irais jusqu’à avancer que les entreprises étrangères vont désormais l’utiliser comme critère dans la détermination de leur lieu d’implantation en Chine.

 

Article original en anglais: Where to locate in China. Put pollution on your list.
Publié le 18 février 2014 par Dan Harris, China Law Blog
Traduction en français : Régine Allézy


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
30 − 25 =