Trois petites actualités chinoises des mois d’avril et mai 2014
Régine

En cette fin de mois de mai, je vous propose de découvrir ou de redécouvrir trois actualités chinoises, certes peu connues, mais qui valent le détour.
Naissance année cheval

Les chinois manifestent des mouvements oculaires plus rapides
(8 avril 2014)
Une nouvelle étude a décelé que les chinois disposeraient de mouvements des yeux plus rapides que ceux de personnes d’autres origines et que les raisons en seraient ethniques et non culturelles.
Cette découverte importante sur les saccades oculaires de différentes populations apporterait de nouveaux éléments sur les mécanismes sous-jacents du cerveau et sur notre façon de penser, ainsi que de réagir face aux accidents et à la maladie.
Plus d’informations (en anglais) : http://www.business-standard.com/article/pti-stories/chinese-people-have-faster-eye-movements-114040800665_1.html  

Un artiste chinois commercialise des jarres d’air français pour 600 euros
(12 avril 2014)
Comme chacun le sait, la pollution en Chine, et plus particulièrement à Pékin, est devenue l’objet de toutes les préoccupations.
Toujours est-il que la pollution a inspiré un artiste chinois, Liang Kegang, qui a eu l’idée de commercialiser des jarres d’air pur de Provence à plus de 600 euros l’unité.
Selon lui, l’air devrait être considéré comme un bien sans valeur, à la portée de n’importe quel mendiant dans la rue. Il souhaite ainsi exprimer son mécontentement et sa révolte par rapport à la pollution subie en Chine.
Plus d’informations (en anglais) : http://www.irishtimes.com/news/world/asia-pacific/chinese-artist-sells-jar-of-french-air-for-600-1.1759402  

Les couples chinois s’empressent de procréer avant l’année redoutée de la chèvre
(9 mai 2014)
Pour les chinois, naître dans une bonne année est très important. Une naissance dans l’année du cheval est ainsi considérée très chanceuse, tandis qu’un bébé qui naît dans l’année de la chèvre représente un manque de chance.
C’est ainsi que de nombreux parents ont tenté de procréer avant la fin du mois d’avril 2014, de façon à ce que leur bébé puisse naître sous le signe favorable du cheval. Certains parents prévoient même une césarienne avant la fin de l’année du cheval pour s’assurer le plus de chance possible.
Le gouvernement craint une chute des naissances dans l’année de la chèvre et tente de repousser les superstitions. Cependant, même les professionnels de santé partagent pour la plupart cette croyance, ce qui ne facilite pas la tâche.
Plus d’informations (en anglais) : http://www.washingtonpost.com/world/asia_pacific/chinese-couples-rush-to-get-pregnant-before-dreaded-year-of-the-sheep/2014/05/08/e9f4adbc-d529-11e3-8a78-8fe50322a72c_story.html  

Auteur: Régine Allézy


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
5 + 28 =